Comment Négocier son Salaire ?
Articles

Comment Négocier son Salaire ? 9 Conseils + 10 Erreurs à éviter

Si tu te demandes comment négocier son salaire lors d’un changement de poste, d’un premier emploi ou d’un entretien annuel, alors tu es au bon endroit. Il n’y a pas de recette magique qui garantisse l’issue positive de ce type de négociation. En revanche, il y a bien une chose à faire pour s’assurer que la négociation de son salaire débouche sur une augmentation :se préparer. Prendre quelques heures pour bien préparer son entretien peut s’avérer très rentable. Dans cet article, je vais te partager 9 conseils pour préparer au mieux les arguments pour négocier ton salaire. Tu y découvriras aussi les 10 erreurs à éviter afin de ne pas perdre de l’argent sur ton futur salaire.

Comment Négocier son Salaire

Comment négocier son salaire ? Dépasser sa peur 

Beaucoup de gens redoutent la négociation. C’est tout à fait normal que la négociation de salaire le soit davantage.

Cependant, ce n’est pas parce que c’est effrayant et stressant que nous ne devons pas le faire. Négocier son salaire est normal. Les employeurs s’attendent à ce qu’on le fasse. Pour certaines entreprises, la révision du salaire est encadrée lors des entretiens annuels par exemple.

Ne pas négocier son salaire, c’est passer à côté non seulement d’une revenu plus élevé, mais aussi d’un renforcement de son estime de soi.

Je sais, ce n’est pas évident de sortir de sa zone de confort, mais il faut vraiment voir la négociation comme un investissement sur le long terme. Chaque négociation t’apportera un meilleur revenu, et ce pour les années à venir. 

En dehors du fait de bien se préparer pour sa rencontre avec son employeur ou son recruteur, il faut aussi oser demander.

Je connais de nombreuses femmes qui n’ont pas osé demander plus d’argent ou d’avantages lors de leur évaluation annuelle. Elles avaient peur de passer pour des impolies ou des quémandeuses. Au final, elles ont eu une petite augmentation bien en dessous de leurs espérances. 

Donc, si tu ne demandes rien, c’est peu probable que tu obtiennes ce que tu souhaites. N’oublie pas que ton employeur n’est pas un parent qui va automatiquement te récompenser pour le bon travail accompli.

La dynamique employé-employeur se fonde sur une relation “business”. Si tu veux quelque chose (de plus), il faut le demander. 

Beaucoup sont celles qui se demandent quel est le bon moment pour demander une augmentation. Il existe deux moments propices pour négocier son salaire :

  • lors d’un entretien d’embauche 
  • lorsqu’on est déjà en poste (entretien annuel par exemple)

Comme dit plus haut, la préparation est la clé du succès d’une bonne négociation. Elle est malheureusement trop souvent laissée de côté. Dans cet article, je vais donc te partager plusieurs conseils pour préparer au maximum ton augmentation de salaire pour les deux cas de figure énoncés.

Conseil 1 : connaitre le cadre de négociation salariale

Il y a un conseil que je voudrais donner aux personnes qui sont déjà en poste : celle de bien connaître le cadre de la négociation de salaire.

Comment négocier son salaire pour son poste actuel ? 

Ça ne sert à rien que tous tes beaux arguments pour négocier ton salaire soient écoutés par la mauvaise personne ou par la bonne personne mais au mauvais moment. Donc, pour ne pas te préparer pour rien, assure-toi d’avoir les réponses aux questions suivantes :

  • À qui dois-tu t’adresser pour faire ta demande d’augmentation ?
  • Quand négocier son salaire  ? Est-ce qu’il y a des entretiens annuels pour la revalorisation salariale ?
  • Est-ce que la revalorisation de salaire est réglementée par une grille salariale ? 
  • Quelle est la procédure ? Est-ce qu’il y a un questionnaire à remplir au préalable, faut-il envoyer un mail ?

Renseigne-toi auprès de personnes de confiance afin de t’assurer de connaître le cadre de négociation de rémunération de ton entreprise.

Comment Négocier son Salaire

Conseil 2 : Identifier sa valeur

Quelle valeur peux-tu apporter à l’entreprise ? Si on t’embauche, c’est pour faire prospérer l’entreprise. Quelles sont les compétences et expériences qui vont apporter des bénéfices à l’entreprises ?

Pour t’aider à trouver la valeur que tu es capable d’apporter, voici ce que tu peux faire :

  • lister toutes tes compétences et expériences 
  • lister tous les objectifs stratégiques, défis et bénéfices souhaités de ton recruteur


Ensuite, fais des liens entre tes compétences et leurs besoins. Autrement dit, met en avant ce que tu pourras clairement apporter à l’entreprise. 

Assure-toi de montrer comment les objectifs de l’entreprise seront facilement atteignables grâce à toi.

Donc, n’hésite pas à bien insister sur la façon dont TU vas aider ton boss à atteindre ses objectifs. 

Mets-toi à la place de ton recruteur (ou actuel patron). De quoi a-t-il besoin et comment peux-tu l’aider ? 

À lire : tu veux bâtir un argumentaire en béton ? Cet article est fait pour toi : Demander une Augmentation : Ce Que Tu Dois Dire

Comment négocier son salaire lors d’un entretien annuel ? 

Si tu es déjà en poste, tu devrais connaître les grands objectifs de ta boite. Si ce n’est pas le cas, fais tes recherches en interne. Assure-toi de les faire au moins trois mois avant ton évaluation annuelle, afin de bien les comprendre et de faire correctement ton travail de préparation.

À ce sujet, voici les deux grandes questions auxquelles tu dois répondre :

  • Quelle est la valeur que tu as déjà apportée ? 
    • Quels sont tes projets à succès ? 
    • Comment as-tu aidé l’entreprise à atteindre ses objectifs ? 
    • Combien d’argent, de nouveaux clients, de nouveaux prospects ?
  • Quelle est la valeur que tu vas apporter dans le futur ?
    • Quels sont les projets à venir sur lesquels tu travailles qui vont apporter de la valeur ? De combien parle-t-on ? 
    • Qu’est-ce que tu peux faire pour augmenter tes résultats ? 
    • Quelles compétences supplémentaires pourrais-tu développer pour permettre à ton entreprise de faire plus de bénéfices ? 
    • Quelles responsabilité aimerais-tu prendre ? Qu’est-ce que cela apporterait à l’entreprise ? 

C’est le moment d’être forte de proposition. Si tu as bien travaillé et que tu le démontres, tu sera augmentée. Tu le seras davantage si tes responsabilités augmentent. Mets en avant des responsabilités que tu aimerais prendre et qui s’alignent avec tes compétences et les objectifs de ton employeur.

Comment négocier son salaire à l’embauche ? 

Lorsqu’on postule à un nouveau poste, on a moins d’informations sur ce qui se passe dans l’entreprise. Fais tes devoirs au maximum en commençant par faire des recherches sur internet. 

Épluche la fiche de poste, le site internet et les réseaux sociaux de l’entreprise. Va aussi regarder du côté de sites comme Linkedin. Essaye de voir si tu ne connais pas quelqu’un qui travaille ou qui a travaillé là où tu postules. Si c’est le cas, entre en relation avec cette personne afin d’avoir le maximum d’informations sur les grandes lignes stratégiques de l’entreprise.

Au plus tu seras informée, au plus tu pourras faire des liens pertinents entre tes compétences et leurs besoins.

Conseil 3 : se mettre à la place de son (futur) patron 

Peut importe ton profil, si tu négocies ton salaire n’oublie pas de te mettre à la place de ton employeur. Encore une fois, les règles de l’entreprise ne sont pas basée sur l’équité.

Ton employeur n’a aucune obligation de te payer de la même manière qu’un autre de tes collègue. Certaines situations sont profondément injuste, je te l’accorde.

Si tu veux tourner la situation à ton avantage, met-toi à la place de ton employeur et valorise ton expérience en fonction de ses besoins. C’est en augmentant la valeur que tu pourras augmenter ta rémunération.

Conseil 4 : faire jouer la concurrence

C’est toujours intéressant de pouvoir comparer les offres d’emplois. Tu peux donc passer plusieurs entretiens pour des emplois dans le même domaine que tu sois en période de recrutement ou déjà en poste.

Cela te permettra d’avoir une vision plus claire sur ce qui se fait en ce moment dans ton domaine. En plus, cette démarche rendra ton profil attractif.

Comment négocier son salaire lorsqu’on est déjà en poste 

Si tu es déjà en poste, rien de t’empêche de passer quelques entretiens avant ton entretien annuel, histoire de voir ce qui se passe ailleurs.

Si tu t’inquiètes sur ce que pourrait penser ton employeur, sache qu’il y a peu de chance qu’il l’apprenne. Et si c’est le cas, tu as tout à fait le droit de te renseigner. 

En dehors du très bon entraînement que cela va t’apporter, cela te permettra aussi de voir le niveau de rémunération qu’on peut te proposer ailleurs. Tu pourras également utiliser cette information en signalant à ton employeur qu’on te propose quelque chose d’intéressant ailleurs (sans citer de nom). Et c’est toujours bien d’avoir un plan B.

Comment bien négocier son salaire lors d’un entretien d’embauche ?

Bien souvent, en période de recrutement, les rencontres avec différentes entreprises s’enchaînent. Donc n’hésite pas à voir chaque entretien comme un entraînement supplémentaire pour développer tes compétences de négociatrice. Au plus tu en fais, au plus tu seras à l’aise. 

À lire aussi: Moins Dépenser : LE Mode d’Emploi

Comment Négocier son Salaire

Conseil 5: déterminer la bonne fourchette de salaire

Il y a deux chiffres à prendre en compte lorsqu’on négocie son salaire : celui que l’on veut et celui qui est réaliste par rapport au salaire moyen du domaine d’activité.

Pour déterminer le montant idéal, il te faut trouver le juste milieu entre ces deux chiffres. Tu as certainement déjà un montant en tête, mais est-il réaliste par rapport au salaire médian ? 

Tu l’as compris, tu ne peux pas sortir un chiffre de ton chapeau. Tu dois donc faire quelques recherches pour ajuster tes prétentions salariales en fonction du marché. 

Pour cela, je te conseille de regarder les salaires moyens de ton domaine d’activité. Tu as plusieurs comparateurs intéressants possibles :

Dernière chose, ne propose jamais un chiffre rond, mais plutôt une fourchette de salaire. Il est plus facile de négocier lorsque le chiffre n’est pas définitif.

Comment négocier son salaire en entretien annuel ?

Si tu es déjà en poste, tu as un avantage. Tu peux demander à tes collègues le montant de leur salaire afin de pouvoir te comparer. Je sais que pour certaines, parler de salaire est gênant. Veille donc à le faire avec le plus de tact possible.

L’idée est de comprendre au mieux l’augmentation de rémunération à laquelle tu peux prétendre. Bien sûr, cela ne t’empêche pas de faire des recherches sur internet ou dans d’autres entreprises pour connaître le salaire proposé ailleurs.

Comment négocier son salaire d’embauche ?

En dehors du fait de faire des recherches sur internet, rapproche-toi de ton réseau. Regarde si tu n’as pas des connaissances qui travaillent ou qui ont déjà travaillé dans l’entreprise dans laquelle tu veux travailler. Si ce n’est pas le cas, connais-tu quelqu’un qui occupe plus ou moins le même poste pour lequel tu postules ?

Au plus du fait des recherches, au plus tu auras une idée claire du salaire auquel tu peux prétendre.

Conseil 6: négocier plus que de l’argent

Maintenant que tu sais quel est le salaire auquel tu peux prétendre, tu dois élargir ton plan de négociation de revenu. La rémunération peut aller au delà du salaire proposé. Ne t’arrête donc pas au salaire de base et prend en compte l’ensemble de la rémunération:

  • Bonus
  • Prime 
  • Horaires flexibles, télétravail
  • Formation
  • Voiture de fonction, frais de déplacement
  • Téléphone, 
  • Vacances
  • Plan épargne salariale, participation, intéressement 
  • Mutuelle
  • Chèques entreprise, tickets restaurant, comité d’entreprise

À lire aussi: Gérer Son Budget : Bâtir Un Mental de Gagnant

Conseil 7 : s’entraîner à négocier

Comme dit plus haut, la négociation est un moment stressant. Au plus tu te prépares, au plus tu seras détendue. Pour booster tes compétences de négociatrice, je te conseille de t’entrainer avec tes amis ou ta famille. 

Essaye de le faire avec des personnes qui vont te pousser dans tes retranchements. Demande leur d’être “dures” avec toi, afin de t’entrainer à dépasser tes limites. Là aussi, même si c’est un entraînement, il est important que tu te prépares.

Comment bien négocier son salaire quand on est déjà en poste ? 

Si tu es en poste et que tu t’entends suffisamment bien avec tes collègues, tu peux envisager t’entrainer avec eux. Étant donné qu’ils sont au courant du climat de l’entreprise et de ses défis, ils risquent de te donner d’excellents conseils.

Comment négocier son premier salaire ? 

Si tu es jeune diplômée ou que tu as peu d’expériences en matière d’entretiens d’embauche et de négociation de salaire, je te conseille d’autant plus de t’entrainer. 

Si tu es proche de personnes travaillant dans ton domaine, ou encore mieux qui occupent le même type de poste que celui pour lequel tu postules, tu peux t’entrainer avec elles. Encore une fois, leur expertise va te permettre de t’entrainer à répondre à des questions très ciblées.

Plaider seule ses arguments pour négocier son salaire 

Un excellent moyen pour mieux maîtriser son argumentaire est de le répéter seule. Tu peux le faire devant un miroir ou sous la douche à voix haute ou dans ta tête lorsque tu es dans le bus ou que tu manges ton petit déjeuner. 

Au plus tu t’entraînes, au plus ton discours sera naturel. Prends le temps de répéter tes succès story, de changer tes structures de phrases et de voir ce qui est le plus percutant. Tu peux aussi chercher des questions à poser à ton (futur) boss qui t’emmèneront à révéler les points forts que tu as justement préparés.

De cette manière, tu t’assures de parler de tes histoires à succès qui entremêlent les défis de l’entreprise avec ton expertise. 

C’est une astuce que j’ai très souvent utilisée et qui m’a permis d’être toujours bien préparée lors de mes entretiens. Une fois à l’entretien, j’avais l’impression de l’avoir déjà passé.

Conseil 8: être positive 

Oui, la négociation peut être stressante. Mais elle l’est moins si tu es préparée et encore moins si tu es positive. Rend-toi à ton entretien la plus détendue possible. Sois souriante, positive et enthousiaste. 

Avant ton entretien, fais quelque chose de positif. Écoute une musique qui te booste, bois un café, appelle une personne positive et réconfortante.

Tu es prête, tu peux le faire ! 

À lire aussi: Économiser de l’Argent : 3 Méthodes Qui Ont Changé ma Vie

 Conseil 9: privilégier la coopération

À partir du moment où la question du salaire est abordée, tu as la confirmation que ton (futur) employeur veut (encore) travailler avec toi. Donc, tu peux déjà te dire qu’une bonne partie du travail est faite. 

Contrairement à ce qu’on peut penser, la négociation n’est pas un rapport de force, mais plutôt un travail d’équipe qui mène à trouver une solution équitable pour les deux parties. 

Le but dans la négociation est de parvenir à un accord qui satisfait les deux partis. Il te sera donc difficile d’obtenir une augmentation de 15 000 euros sans aucune contrepartie de ta part.

La négociation doit apporter un bénéfice à l’entreprise et au salarié/candidat.

Conseil 10 : avoir un plan B 

Si la négociation ne fonctionne pas aussi bien que tu l’avais espéré, tu as deux options :

  • tu démissionnes pour un meilleur salaire ailleurs
  • tu acceptes un salaire moins important pendant une courte durée, en stipulant à ton employeur qui tu souhaites le renégocier plus tard

Pour la deuxième option, tu pourrais par exemple dire “je comprends que vous ne puissiez pas me proposer ce dont je souhaite. Si je fais un excellent travail dans les 6 prochains mois, j’aimerais qu’on puisse reprendre les négociations. Est-ce que cela vous parait correct ?”

De cette manière, tu trouves un compromis acceptable pour les deux parties.

À lire: Gérer son Argent | 9 Habitudes Simples À Prendre

Comment Négocier son Salaire

Comment bien négocier son salaire à l’embauche ou pendant son évaluation annuelle ? | Les 10 erreurs à ne pas faire 

Pour terminer, je voudrais te présenter les principales erreurs à éviter. Que tu sois candidate ou déjà en poste, veille à ne pas les faire, afin de t’éviter de perdre de l’argent:

  • Penser que la revalorisation de rémunération est obligatoire, que c’est un dû
  • Demander une augmentation sous prétexte qu’un collègue à eu la même
  • Faire du chantage ou menacer son employeur
  • Ne rien demander du tout
  • Mentir sur son ancien salaire
  • Penser que la négociation se termine lorsqu’on sort de l’entretien
  • Ne pas oser demander d’autres avantages non-monétaires
  • Être sur la défensive, être fermée à la discussion, être négative
  • Demander une augmentation de salaire parce qu’on a des choses à payer
  • Demande un salaire en décalage avec le marché (trop élevé ou trop bas)

Comment négocier son salaire ?

Tu sais maintenant que la préparation est la clé d’une négociation réussie. Une négociation peut être très rentable. Imagine, si chaque année ta rémunération augmente. Cela voudra dire que chaque année la valeur de ton travail augmente. Ce qui est bon pour ton estime personnelle et pour ton pouvoir d’achat.

Si tu as d’autres questions au sujet de la négociation de salaire, qu’on soit candidat ou déjà en poste, dis-moi tout dans les commentaires. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


TÉLÉCHARGE TON E-BOOK GRATUIT :

découvre les 73 astuces qui m'ont permis d'économiser 
500€ en moins d'une semaine, sans bouger de chez moi

 

%d blogueurs aiment cette page :